DOAD 5044-3, Groupes de soutien au déploiement

Identification

Date de publication : 2002-02-08

Application : Le présent document est une ordonnance qui s'applique aux officiers et militaires du rang des Forces canadiennes (FC) ci-après nommés « militaires ».

Autorité approbatrice : Cette DOAD est publiée avec l'autorisation du directeur de la Qualité de vie (DQV).

Renseignements : Directeur de la Qualité de vie (DQV)


Définition

Déploiement militaire (military deployment)
Un déploiement militaire désigne l'envoi temporaire de forces militaires ou de militaires en mission dans une zone d'opérations donnée, à des fins autres que l'instruction ou l'entraînement normal.

Contexte

Généralités

Les déploiements militaires peuvent souvent survenir avec peu ou pas de préavis et être une source importante de stress pour les militaires et leur famille. Un groupe de soutien au déploiement (GSD) peut aider les militaires et leur famille à faire face aux problèmes liés à un déploiement militaire et ainsi contribuer au bien-être de l'unité familiale.

Le GSD est le titre générique pour les groupes traditionnels suivants : personnel maritime à terre, groupe arrière de l'Armée de terre, groupe d'appui à la Force aérienne, termes qui peuvent être utilisés selon les éléments des FC appropriés.

Les commandants (cmdt) doivent veiller à ce que les militaires déployés et leur famille reçoivent, par l'entremise d'un GSD, un niveau de soutien adéquat, dans les deux langues officielles, pendant toutes les phases d'un déploiement militaire.

Principes

Rôle

Le GSD a pour rôle de contribuer au bien-être des militaires déployés et de leur famille. Il doit offrir les éléments suivants :

Création

L'unité, la base, l'escadre, la brigade, le groupe de travail ou la formation - ci-après appelé le responsable de la coordination - selon le déploiement militaire et les participants, doit établir un GSD local à l'appui du déploiement militaire.

Composition

Le GSD devrait être composé de militaires provenant de l'unité qui est déployée ou de renfort d'autres unités, et dirigé par un adjudant (adj)/un maître de 1re classe (m 1) ou d'un grade supérieur, ou un officier.

Collaboration

Pour que le GSD soit pleinement efficace et fournisse le meilleur soutien aux militaires et à leur famille, il faut que tous les groupes et organisations du groupe d'entraide aux familles des militaires, identifiés dans la DOAD 5044-1, Les familles, lui offrent leur collaboration.

Participants

Les principaux responsables de la création et des activités du GSD sont le responsable de la coordination et le personnel qui a été nommé. Leurs responsabilités varient selon la phase et le type de déploiement militaire.

Phases

Voici les trois phases d'un déploiement militaire :

Renseignements personnels

Tous les participants du GSD doivent s'assurer que les renseignements personnels des militaires et de leur famille sont protégés conformément à la Loi sur la protection des renseignements personnels.

Renfort destiné aux missions

Les militaires qui sont déployés comme renfort et leur famille doivent recevoir des services du GSD de leur unité, base ou escadre qui demandera l'aide du Centre de ressources pour les familles des militaires (CRFM) du lieu le plus près où habite la famille du militaire déployé.

Haut de la page

Exposés

Exposés prédéploiement

Les exposés prédéploiement ont habituellement lieu quatre semaines avant le départ. Il faut adapter le contenu selon les particularités de la mission et les besoins des participants.

Contenu de l'exposé

Dans le tableau suivant figurent des détails sur les questions à traiter dans les exposés prédéploiement.

Sujet Détails

Mission

  • préoccupations particulières liées à l'unité et à la mission;
  • aperçu de la mission, sous réserve des exigences de sécurité;
  • menace générale, si jugé nécessaire;
  • questions culturelles touchant la zone d'opération;
  • compréhension de la famille au sujet des questions d'éthique auxquelles pourraient faire face les militaires;
  • intérêt médiatique envers le déploiement militaire;
  • questions de sécurité touchant la famille en fonction de la mission.

Famille

  • CRFM :
    • services d'information et d'aiguillage;
    • services à l'enfance et à la jeunesse;
    • coordination des services d'urgence d'aide à l'enfance;
    • intervention d'urgence;
  • plan de garde familiale (PGF);
  • carte d'identité des familles des militaires (CIFM).

Santé et bien-être

  • exposés après un stress dû à un incident grave;
  • assurance-vie et assurance-invalidité;
  • perte ou vol de biens personnels;
  • régimes d'assurance-hospitalisation et d'assurance-maladie;
  • Régime de soins de santé de la fonction publique (RSSFP);
  • Régime de soins dentaires des personnes à charge (SDPC);
  • Programme d'aide aux membres des FC (PAMFC);
  • dépannage et points de contact en matière de réparation de maisons;
  • centre du MDN et Anciens combattants Canada (ACC) destiné aux militaires invalides et retraités ainsi qu'à leur famille.

Questions d'ordre administratif, financier et juridique

  • aperçu de la préparation des militaires :
    • examens médicaux prédéploiement et postdéploiement;
    • verres correcteurs;
    • préparation des vêtements et de l'équipement;
    • passeports et visas;
    • permis de conduire international;
    • devise étrangère;
    • transport aérien;
    • procédures relatives aux listes d'attente internationales;
    • plan des congés de l'unité (prédéploiement, durant le déploiement et postdéploiement);
  • solde et indemnités :
    • comptes personnels et arrangements bancaires;
    • dépannage;
  • procuration;
  • tutelle des enfants;
  • testament;
  • déclaration assermentée d'union de fait.

Nota - Si les membres de la famille d'un militaire ont l'intention de voyager dans la région environnante durant le déploiement militaire, il faut leur fournir également les conseils d'usage appropriés.

Rémunération et avantages sociaux (selon le cas)

indemnités et autres avantages :

  • Règlements sur le service militaire à l'étranger;
  • réinstallation et voyage;
  • congés;
  • zone de service spécial (pension d'invalidité);
  • autres programmes.

Services des bases ou escadres

  • services de la salle des rapports de l'unité;
  • services des programmes de soutien du personnel (PSP) :
    • sports et conditionnement physique;
    • loisirs;
    • CANEX;
    • services financiers du Régime d'assurance-revenu militaire (RARM);
    • conseils communautaires;
  • services policiers;
  • services de travailleurs sociaux;
  • services d'aumônerie.

Communications

  • exposés et formation en affaires publiques;
  • lignes d'information sur la mission;
  • services postaux;
  • Internet;
  • réglementation douanière;
  • appels téléphoniques;
  • service de radio amateur des FC.

Rôle du GSF et contacts

  • création et composition;
  • lieu;
  • points de contact et méthodes.

Haut de la page

Responsabilités

Tableau des responsabilités

Dans le tableau suivant figurent les responsables de la mise en œuvre des GSF.

Le … est chargé …

responsable de la coordination

au cours de la phase de prédéploiement :

  • de mettre en place un GSD qui offre le soutien approprié en matière, financière et sur le plan de l'infrastructure, de la logistique et des télécommunications;
  • d'établir des liens avec les autres unités qui fournissent les renforts aux missions;
  • d'organiser et de présenter des exposés afin de traiter des sujets appropriés;
  • de surveiller les opérations du GSD, notamment offrir des conseils sur la transmission de renseignements par une approche multimédia (manuel, CD-ROM, sites Internet, exposés, dépliants, etc.);
  • de fournir les renseignements nécessaires aux militaires au sujet des personnes-ressources du GSD;
  • d'assurer la liaison avec le groupe d'aide au départ (GAD).

au cours de la phase de déploiement  :

  • de communiquer avec le GSD régulièrement et de fournir des rapports de situation, compte tenu de la politique sur les missions;
  • d'assurer la liaison avec le GSD afin de coordonner le retour de l'unité;
  • de fixer une date, en consultation avec les professionnels des soins de santé, pour faire un exposé sur le stress lié aux retrouvailles au moins quatre semaines avant la date prévue de retour.

au cours de la phase de postdéploiement :

  • de présenter un compte-rendu sur les opérations du GSD au quartier général (QG) approprié;
  • de faire des exposés de postdéploiement;
  • de coordonner avec le CRFM et les travailleurs sociaux de la base ou de l'escadre toute mesure de suivi requise.

GSD

au cours de la phase de prédéploiement  :

  • d'établir un partenariat avec le GAD et les éléments du groupe d'entraide aux familles des militaires, notamment le CRFM, et mettre en œuvre les programmes et services, au besoin;
  • de fournir une liste à jour des contacts civils et militaires du GSD aux familles touchées par le déploiement militaire, dont les parents d'un militaire célibataire;
  • de déterminer les besoins particuliers des personnes ou familles;
  • de communiquer avec les unités d'appartenance des renforts aux missions afin de veiller à la création d'un GSD;
  • de préparer un plan d'intervention pour les situations d'urgence familiale et les incidents graves;
  • de s'assurer que les familles sont capables de faire appel, par l'entremise du CRFM, à une équipe d'intervention d'urgence.

au cours de la phase de déploiement :

  • de communiquer régulièrement avec l'unité déployée, compte tenu de la politique sur les missions;
  • de communiquer régulièrement avec les familles, dont les parents des militaires célibataires, en utilisant différents moyens (téléphones, numéros 1-800, dépliants, journaux de la base, sites Internet, exposés, etc.);
  • de s'assurer que les familles des militaires sont au courant des programmes et services offerts par le groupe d'entraide aux familles des militaires, notamment les services professionnels et les services de suivi du CRFM;
  • d'être accessible aux familles des militaires;
  • d'établir des plans et de fournir de l'assistance en cas de situations inhabituelles, p. ex. une grève des services de la poste, les mesures administratives liées aux pertes, une invalidité temporaire, des difficultés administratives ou financières, etc.;
  • de tenir à jour un registre quotidien des incidents à des fins de références et de suivi;
  • d'offrir son assistance pour l'organisation d'un exposé sur le stress lié aux retrouvailles.

au cours de la phase de postdéploiement :

  • de collaborer à la planification des activités de retour et à leur mise en œuvre;
  • de présenter au responsable de la coordination les comptes rendus de postdéploiement, en y indiquant les leçons retenues et les meilleures pratiques.

Références

Références

Références supplémentaires